Assemblée Générale Bibliothèque Vendredi 9 Février 2018 à 20H30

Madame, Monsieur,

Chers lecteurs,

 

Vous êtes cordialement invité(e) à l’Assemblée Générale de l’Association Bibliothèque de Bloye :

Le vendredi 9 février 2018 à 20 H 30

Au Foyer Rural « Yves de Mouxy »

 Nous poursuivrons la soirée par le verre de l’amitié, un moment d’échange avec l’équipe de la bibliothèque.

Nous comptons sur votre présence et vous adressons nos meilleures salutations

 

Jacqueline Boniaud, Présidente

convocation ag 2018

Identifier et lutter contre le frelon asiatique

Aucune région ne sera épargnée même au nord de la Loire.
Cela va en empirant chaque année.
Leur progression atteint maintenant la Belgique et les Pays Bas.

att000011

En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s’aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre le fléau.
En effet, les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver car l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent.
Seule les reines et jeunes reines se camouflent, dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs etc…
Elles n’en sortent que courant février et recommencent à s’alimenter.

C’est à ce moment que nous pouvons agir. En disposant dans nos jardins et en ville sur nos balcons, des pièges pour attraper ces futures fondatrices de nids.
1 reine = 2 000 à 3 000 individus…

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles plastique d’eau minérale, de percer trois trous, puis de verser à l’intérieur 10 centimètres d’un mélange composé de 1/3 de bière brune, 1/3 de vin blanc (pour repousser les abeilles) et de 1/3 de sirop de cassis.

Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à fin avril.

att000022

Vous pouvez bien sûr prolonger l’opération jusqu’à l’arrivée du froid…
Changer la mixture de temps en temps et surtout brûler les occupants car il ne sont pas toujours morts, sortis du piège, il peuvent se réveiller et repartir.
Merci de votre lecture et à vos pièges !

Si vous suspectez sa présence, merci de prendre une photo de l’insecte ou du nid et de contacter le groupement de défense sanitaire :

? GDS 73 : 0479797824

? GDS 74 : 0450881849

? FREDON RA : 0437434070

 

 

Vigilance/attaque Pyrale du buis

la-pyrale-du-buis

La pyrale du buis est une petite chenille qui dévore les feuilles et l’écorce des buis. Dans les Savoie, cet insecte invasif depuis 2008, très glouton, fait de gros ravages depuis que les hivers doux lui permettent de se développer.

pyra55gf

Très prolifique, cette chenille s’est multipliée dans notre secteur. Merci de surveiller vos buis et de traiter rapidement après vous être renseigné auprès d’un magasin spécialisé. Il faut stopper cette invasion. 

Seul point positif : la pyrale du buis n’est pas dangereuse pour l’homme…

Retrouvez des informations supplémentaires concernant le traitement de vos buis.

papillon-pyrale-buis

Chenilles processionnaires du pin

La processionnaire du pin est un insecte forestier en expansion du Sud vers le Nord de la France sous l’effet du changement climatique ; elle soulève de nombreux problèmes phytosanitaires et de santé publique.

chenille-processionnaire-du-pin-thaumetopoea-pityocampa-2

Elle a été signalée sur les conifères de notre commune, et il est conseillé de lutter contre sa prolifération en prenant des mesures adaptées à la saison et aux caractéristiques des surfaces attaquées.

cycle-processionnaire

Vous pouvez retrouver des conseils de lutte sur différents sites :

http://fredon-blog.blogspot.fr/sear…

http://chenilles-processionnaires.f…

Il est toutefois évident que vous devez interagir avec les autres propriétaires qui ont des parcelles voisines des surfaces sur lesquelles vous souhaitez intervenir, car sinon la chenille reviendra rapidement.

324-800

D’avance merci de votre vigilance et des actions que vous mettrez en œuvre.

Recommandations de la Gendarmerie face aux cambriolages

L’arrondissement d’Annecy fait actuellement face à une vague de cambriolages importante, qui a débuté avec le changement d’heure ce mois de novembre 2017. Par exemple, sur la seule journée du 25/11 une dizaine de cambriolages ont été commis sur l’ensemble de l’arrondissement. Aucune commune n’est épargnée.

Il s’agit en général d’équipes de cambrioleurs particulièrement chevronnées, dont la méthode consiste :
– dans un premier temps à faire du repérage : se baladent dans les lotissements, font mine de demander leur chemin lorsqu’ils sont surpris par des riverains, voire frappent aux portes pour demander des renseignements, tout en profitant pour voir l’intérieur de la maison en vue d’un éventuel cambriolage. Ce peut être un homme, une femme, ou un(e) enfant/adolescent(e) ;
– dans un 2e temps à passer à l’action en revenant plus tard pour faire plusieurs maisons/appartements au sein du même lotissement, avant de passer au compartiment de terrain suivant… en recherchant notamment les habitations qui ne sont pas éclairées (car indice de présence ou non des occupants à l’intérieur)… ainsi de suite, sur un créneau horaire allant de 17h (tombée de la nuit) au retour des occupants, en mettant normalement moins de 5 minutes à chaque fois…
Il s’agit dans l’ensemble de personnes originaires d’Europe de l’Est (accent dans la voix…), ainsi que des grandes agglomérations proches (Rhône et Isère notamment) – délinquance itinérante -, mais aussi d’opportunistes locaux.

Pour lutter contre cette problématique, des patrouilles à la fois en tenue et en civil sont quotidiennement effectuées, ainsi que nombreux postes de contrôle.
Des opérations d’ampleur sur l’ensemble de l’arrondissement d’Annecy (zone gendarmerie) programmées sont également en cours, pour lutter contre ce phénomène, mais aussi sécuriser les commerces dans le cadre des fêtes de fin d’année, avec des moyens spéciaux comme l’hélicoptère de la gendarmerie pour le survol des zones commerciales et lotissements isolés, des équipes cynophiles…

Ainsi, l’aspect préventif est donc en cours, mais n’empêche pas pour autant d’endiguer les cambriolages.

C’est la raison pour laquelle, je lance des appels à la vigilance à travers les recommandations suivantes :
– protéger et renforcer les points d’accès de leur domicile ;
– éviter de montrer tout signe d’absence (dans la mesure du possible) ;
– placer en lieu sûr leurs objets de valeur ;
– ne pas laisser un (des) inconnu(s) rentrer chez eux ;
– demander à un membre de leur famille ou un proche ou une personne de confiance (voisin…) de porter une vigilance particulière en cas d’absence ;
– fermer à clé les portes des véhicules et des habitations – même lorsque leurs occupants sont à l’intérieur, notamment pour celles qui ont des surfaces importantes ;
– s’équiper d’une alarme ;
– signaler immédiatement aux forces de l’ordre (via le 17) tout individu suspect vu dans son voisinage, notamment qui demanderait des renseignements…
– relever tous les éléments qui pourraient permettre aux forces de l’ordre d’identifier ces personnes (description physique, immatriculation, type et couleur du véhicule utilisé…) et de les interpeller rapidement.

Chef d’Escadron Eric DIKOUME

Commandant de la Compagnie d’Annecy