Faune

  • Encéphalite à tique : recrudescence des cas identifiés en Auvergne-Rhône-Alpes

    Une récente étude de Santé publique France a mis en évidence de nombreux cas d’encéphalites à tique en Auvergne-Rhône-Alpes : 27 des 71 cas recensés en France entre mai 2021 et mai 2023.

    Une maladie (trop) présente en Auvergne-Rhône-Alpes
    L’encéphalite à tique peut atteindre le système nerveux (cerveau et moelle épinière) et entraîner des complications graves (coma, décès). Elle se transmet principalement à l’homme par morsure de tique. Pour rappel, la tique peut également transmettre la maladie de Lyme.

    Les personnes les plus exposées à ces deux maladies sont les professionnels travaillant dans la nature (gardes-forestiers, paysagistes, etc.), les agriculteurs et les amateurs d’activités en plein-air : promeneurs, campeurs, chasseurs, etc.
    Si la Haute-Savoie est le département qui compte le plus de cas sur cette période (14), d’autres secteurs, notamment les massifs forestiers, sont considérés à risque : le Livradois-Forez, la Vallée du Trièves, les Monts du Pilat, l’Ardèche. Plus d’infos sur notre site.